Bricoler une antenne satellite automatique

Bricoler une antenne satellite pour la moitié du prix d’une Selfsat Snipe, c’est possible !

Avec un peu de dextérité, vous aussi vous pouvez le faire. Sur le pont de votre bateau, elle se repositionnera si votre bateau bouge. Vous ne perdrez plus votre signal. Seulement en amarrage bien sûr.

Suivez ci-dessous comment j’ai fait cette antenne. C’est ma façon de faire avec des pièces que j’ai pu trouver ou acheter. Bien sûr, chacun trouvera sa façon de faire et je l’espère avec de meilleures idées à partager. Ce qui compte, c’est le résultat final.


Première chose à acheter, c’est l’antenne, et oui, çà on ne sait pas la faire. On la trouve chez Bric…D… (pas de pub) pour 90eur.


La deuxième chose à acheter, c’est la boussole avec gyroscope. Je l’ai trouvée chez GoTr…


Hormis quelques petites pièces, le reste j’ai pu le récupérer à gauche et à droite. Je vous donnerai au fil du montage les infos pour un éventuel achat.

La planche de base est en contre-plaqué de 12mm car j’avais du 12mm d’un reste mais l’épaisseur peut être différente; mais elle doit rester rigide. Les arrondis de chaque côté ne sont pas obligatoires, j’avais juste envie d’autre chose qu’un simple rectangle. Pour le trou central, le diamètre a été choisi suivant les autres pièces que j’avais pu trouver, voir plus loin.

La planche support moteur est une planche de 24×15 avec deux morceaux collés de 15×4 de chaque côté.

Revenons au trou central de la planche de base. Il faudra dans une autre planche découper 3 cercles afin de pouvoir disposer d’une tourelle de +/- 4cm de haut comme sur la photo. Le cercle en inox que nous pouvons voir est le haut d’une vieille casserole découpé afin d’avoir un bord avec une finition mais surtout pour avoir un bord bien lisse (tout le poids de l’antenne va se déposer ici). Comme vous vous en doutez, le diamètre du trou à faire a été influencé par cette casserole mais aussi par le plateau tournant ci-dessous.

Le plateau tournant est une vieille assiette inox trouvée au grenier, épaisseur 2mm, du costaud pour une assiette. Donc le diamètre du trou central a été déterminé par l’assiette et la casserole. Oui, oui, nous faisons une antenne.

Les trous à faire sur ce plateau sont pour l’axe central suivant le pied de l’antenne, un passe fil (extrême gauche) et un moteur pas à pas (en bas).

Voici le moteur se trouvant sur le plateau tournant que j’ai utilisé, celui-ci permet de corriger l’élévation de l’antenne. +/- 10 eur sur Ebay.

L’axe central est une tige filetée de 8mm avec une longueur de +/- 16 cm, prendre plus long et couper après si nécessaire (j’avais un bout donc j’ai fait avec). Le bloc, personnellement, j’ai utilisé un bloc en bois mais idéalement un bloc en aluminium serait apprécié car nous partons dans un montage mécanique. Au centre, un trou du diamètre extérieur des roulements à billes, à savoir 22 mm. Nous construisons une brochette (restons en cuisine, lol) sur la tige filetée un écrou bloquant, 2 roulements, un écrou, un espace pour que les roulements aux extrêmes soient à fleur du bord du bloc, un écrou, 2 roulements, et un écrou. le tout est introduit dans le bloc.

Roulements 608 2RS 8x22x7mm quelques euros sur Ebay.

Sur la planche ‘support moteur’, on vient mettre un autre moteur pas à pas mais celui-ci devra être plus puissant. J’ai utilisé un moteur de récupération ( Astrosyn 23LM-C303-10 ), il est un peu juste, un plus puissant aurait été mieux mais bon, récup, récup. Pour le moment, ne placez que le moteur sur la planche. Placez-le sur le bord comme sur la photo.

Pour l’autre côté, il vous faudra aussi ceci: 2 poulies, sur Ebay 20T5-60T8-200mm aussi pour 5 – 6 eur. Idéalement, la grande poulie devrait être encore plus grande pour avoir un rapport plus grand mais je n’ai pas trouvé. Si vous trouvez ou une autre idée …

Maintenant que vous avez vos poulies, prenez la distance pour savoir où vous devez faire le trou central. Faites le trou avec une cloche afin d’avoir un trou plus grand (pas trop non plus) ce qui vous permettra de savoir ajouter la tension de la courroie. Vous pouvez mettre la grande poulie sur l’axe central du bloc et fixer le bloc de roulements de sorte que la courroie soit tendue. Placez également une longue vis de butée, en haut sur la photo. Voilà, votre planche ‘support moteur’ est prête à être fixée sur la planche centrale.

Le tout assemblé, vous devriez avoir un système comme ceci ou similaire si vous avez choisi d’autres possibilités. Il va sans dire que vous avez dû ajuster le positionnement de la planche de support moteur pour que l’axe central soit au centre de la tourelle.

Parlons pieds ! Les pieds sont des blocs de bois de 9,5 cm de long. D’un côté, j’ai creusé un renfoncement afin de pouvoir y mettre un écrou et j’ai fait un trou de 10 mm de part en part et en son centre. L’idée est de pouvoir placer un pied ajustable de table comme sur la photo.

Après une belle peinture de protection sur l’ensemble, vous allez pouvoir mettre le plateau tournant sur l’axe central. Cela commence à prendre forme. On remarque le double niveau sur la planche de base. Celui-ci servira à ajuster les pieds pour que le tout soit de niveau si l’endroit où se trouvera l’antenne ne l’est pas.

Votre antenne est prête à fonctionner sur l’azimut, mais il nous faut encore travailler sur l’élévation et pour cela nous allons avoir besoin de quelques petites pièces et de travail mécanique.

Il nous faut un accouplement d’arbre moteur, une tige filetée de 3 ou 4 mm et une pièce que j’ai réalisée sur un morceau de tube en inox.

Comme sur la photo, placez l’accouplement moteur sur le moteur du plateau tournant et la tige filetée. Attention, prenez soin de choisir un accouplement dont le diamètre des trous correspond à l’axe moteur et à la tige filetée.

L’autre pièce (en bas à droite) est un tube d’un diamètre de 10 mm où j’ai réalisé un trou que j’ai ensuite fileté pour permettre le passage de la tige filetée sur un filet. Donc si cela ne tourne pas, cela ne bouge pas.

Avant de pouvoir assembler tout cela, il va falloir coller une plaque en aluminium de 10x20cm sur le rebord supérieur de l’antenne. Le déport est de 10cm. Une entaille de 3 cm et d’une largeur un peu plus grande que la tige filetée est à réaliser. 2 équerres sont mises afin d’assembler le tube se trouvant sur la tige filetée, comme sur la photo de droite. Le tube doit pouvoir pivoter librement.

Et nous voilà au terme de la partie bricolage mécanique. Pour une belle finition et pour protéger l’électronique que nous allons ajouter, un boîtier électrique pour fermer le tout. Le boitier que j’avais trouvé au Brico du coin pour 10-15eur avait la bonne taille hormis sa hauteur. Je l’ai donc coupé pour avoir juste ce qu’il faut pour ne pas gêner l’axe central et pour qu’il ne vienne pas empêcher le réglage des pieds. Collé au Tec-7 et le tour est joué. Bien sûr si le cœur vous en dit, vous pouvez faire quelque chose en bois ou autre mais pour le prix, je n’ai pas voulu me casser la tête.

Nous voilà dans la partie électronique de cette antenne. Nous allons brancher un câble à 4 fils sur le compas CMPS et cela aux endroits indiqués par les petites flèches bleues de la photo ci-contre. Prenez soin de noter la couleur du fil avec sa fonction.

En ce qui me concerne, j’ai trouvé un petit boîtier avec le câble d’un ancien appareil USB que j’avais mis sur le côté au cas où. Et par chance, le CMPS va dedans comme un gant. Le tout est collé sur la plaque d’alu (voir photo). Vous remarquerez que le câble sort par le dessus afin de respecter la direction du Nord (flèche Heading).

Nous passons le câble, via un passe-câble, au travers du plateau tournant.

Nous voici au cœur du système qui est une commande de CNC que j’ai récupérée d’un système qui a été remplacé par un autre module, du coup récup récup. L’avantage d’employer ce genre de système, c’est que tout y est ! Le cerveau qui est un Arduino Nano avec les commandes moteurs, les connecteurs, et même l’emplacement pour y mettre un module Bluetooth JY-MCU HC5, ce que j’ai fait.

De plus, la programmation de cet Arduino est simple et l’IDE est gratuit.

Je n’ai pas trouvé de lien pour acheter ce module mais tout système CNC avec contrôle GRBL est valable. Dites-moi ce que vous avez trouvé par Email et je vous répondrai pour vous dire si c’est OK.

Branchez le moteur de l’azimut (gauche-droite) sur l’entrée axe X et le moteur de l’élévation sur l’axe Y. Pour le branchement du compas, c’est un peu plus compliqué. En effet, il vous faudra, suivant votre carte, trouver le +5 volts, la masse, le SDA et le SCL. Il vous faudra peut-être même souder les fils venant du compas.

Il ne vous reste plus qu’à téléverser le logiciel dans la carte de contrôle via logiciel de développement Arduino. Le fichier source à téléverser se trouve ici en fichier zip.

Vous pourrez accéder au contrôleur via le port USB ou via le Bluetooth et ainsi entrer de nouvelles coordonnées de satellite à suivre et vous aurez aussi la possibilité d’introduire divers calibrages de l’antenne. Ces données de calibrage sont visibles via un menu.

Une fois tout ceci introduit et bien que le compas soit calibré, il arrive que l’antenne se positionne bizarrement, pas de panique, c’est qu’il faut recalibrer le compas. Ce calibrage se fait simplement en tournant l’antenne à 360 degrés aller-retour. Pour cela, il vous faut entrer dans le menu avant sinon vous risquez de rencontrer une résistance du moteur.

Nous voici au terme de ce bricolage, n’hésitez pas à commenter, poser vos questions, donner des tuyaux, etc.

EN

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s